socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy
'

Les responsabilités de l’Économie sociale et solidaire dans un pays en transition : cas de l’Algérie

VIIemes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire, Rennes (2007)

Faouzi TCHIKO, Fayçal MOKHTARI, May 2007

RIUESS 2007 - VIIémes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Rennes - 24 et 25 mai 2007

To download : PDF (160 KiB)

Summary :

Dans la plupart des pays en transition, le passage d’une économie fortement étatique et centralement planifiée à une économie de marché a eu un double effet sur l’économie sociale et solidaire. D’une part, cette difficile transition a complètement négligé les structures de l’économie sociale et solidaire et, de l’autre part, les conséquences néfastes du désengagement de l’Etat dans la sphère économique et la primauté des lois du marché ont produit des situations défavorables pour une large partie de la population de ces pays.

Si la création d’une économie de marché basée sur la propriété privée et le libre échange, dans ces pays, n’a manifestement pas laisser de place aux organismes de l’économie sociale et solidaire, elle en a créé le besoin chez leur population. L’agressivité de la logique du marché a fait comprendre que cette institution ne fonctionne que par des instruments économiques et pour des finalités purement économiques.

Accoutumant à l’assistance publique à travers l’intervention d’un Etat providence et manquant de ressources suffisantes pour se fondre dans le marché, la population des pays en transition se trouve livrer à elle-même face à un nouveau capitalisme marchand et une absence incompréhensible d’un Etat régulateur et protecteur d’une certaine équité de pratiques économiques. Cette population apprend à comprendre par la tournure des événements qu’une économie sociale et solidaire est la solution de sa situation.

En tant que forme d’activité économique, l’économie sociale et solidaire est interpellée dans ces pays pour corriger les effets négatifs du marché et garantir une bonne insertion de sa population souffrante de moyens dans l’activité marchande. Cette « nouvelle » économie est, désormais, implicitement responsable devant une situation générée par le processus de transition à l’économie de marché.

En prenant l’Algérie comme exemple d’un pays en transition, notre intervention se penche, en premier lieu, sur l’analyse du processus de transition et le besoin de créer des structures de l’ESS, et, en deuxième lieu, sur les responsabilités de l’ESS à mettre en place un climat sociale favorable pour réussir la transition à l’économie de marché.