socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire
'

La finance aux Citoyens - mettre la finance au service de l’intérêt général

Un rapport du Secours Catholique – Caritas France

Grégoire Niaude, Mireille Martini, juillet 2018

À télécharger : PDF (8,8 Mio)

Résumé :

Fruit d’un long travail des équipes du SCCF, il a obtenu le concours de plusieurs représentants d’organisations partenaires (notamment Finance Watch et l’Institut Veblen pour les réformes économiques) et plusieurs universitaires et experts des enjeux financiers. Ce rapport est complété par une postface réalisée par Gaël Giraud, directeur de recherche au CNRS et économiste en chef de l’AFD.

Le combat quotidien du SCCF contre la pauvreté, les inégalités, les injustices et l’exclusion nous amène à interroger le rôle de l’économie dans nos sociétés, ainsi que les modèles et les politiques économiques qui sont les plus à même de servir le bien commun. Au sein de ces enjeux, le système financier actuel joue, selon nous, un rôle essentiel dans nos sociétés trop inégalitaires et faisant trop peu de cas des plus exclus.

En considérant la finance à partir de son impact sur la pauvreté, les inégalités et l’intérêt général, l’objectif de ce document est de proposer des analyses et des recommandations pour ouvrir une discussion entre citoyens, acteurs du monde financier et décideurs politiques afin de remettre la finance au service de l’intérêt général (lutte contre les inégalités et la pauvreté dans l’ensemble des pays du monde et transformation de nos modèles socio-économiques pour assurer l’indispensable et urgente transition écologique).

Cette publication s’accompagne du lancement d’une plateforme en ligne d’information et de mobilisation ; ainsi, vous trouverez sur lafinanceauxcitoyens.org le rapport complet, enrichi de différents documents complémentaires, mais aussi un module pour pouvoir diffuser ce rapport auprès de vos connaissances.

Les propositions que nous formulons et qui font écho à celles portées par de nombreux acteurs de société civile visent :

· La réorganisation de l’architecture de supervision pour un pilotage de la finance au service de l’intérêt général ;

· La réorientation des flux financiers vers des activités utiles à la société ;

· La stabilisation des systèmes financiers pour protéger l’économie et les sociétés des risques excessifs pris par la finance.

 

Nous espérons que ce travail pédagogique nous permettra de dialoguer de façon efficace avec les diverses parties prenantes et de changer les règles du jeu. Il est temps que les citoyens se saisissent pleinement de ce sujet et siègent à la table des négociations afin que leurs attentes et besoins guident et déterminent les actions des acteurs financiers.