socioeco.org
Website de recursos comum da economia social e solidária
'

Les associations culturelles au risque du “ néo-communautarisme ”? Politiques de développement urbain, démarche artistique et valorisation des liens domestiques : Une comparaison franco-britannique

VIIemes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire, Rennes (2007)

Lionel Arnaud, Maio 2007

RIUESS 2007 - VIIémes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Rennes - 24 et 25 mai 2007

Download : PDF (82 KiB)

Resumo :

Depuis une dizaine d’année, la contribution du “ Tiers secteur ” et/ou de “ l’économie sociale ” (qui se situent l’un et l’autre entre le marché et l’Etat) au développement économique local et à la cohésion sociale, tout comme le rôle des mobilisations sociales et économiques des habitants, est de plus en plus valorisée dans les stratégies de développement des villes européennes. A partir d’une enquête de terrain (entretiens semi-directifs, observation participante) conduite entre 2000 et 2005 dans deux grands festivals (multi-)culturels (le carnaval de Notting Hill et le Défilé de la Biennale de la Danse de Lyon), l’objectif de cette contribution est d’interroger l’usage de cette revalorisation de la « communauté » dans le sens d’une operationnalisation des capacités des associations, des mouvements et des groupes sociaux et culturels au service du développement économique des villes.

L’analyse de ces deux projets, qui impliquent une part importante de minorités ethniques, permet de montrer que, aujourd’hui, cette approche « néo-communautaire » encouragée par les nouvelles politiques urbaines favorise une auto-organisation des habitants en mesure de limiter les effets destructeurs du marché tout en lui fournissant les moyens de sa propre perpétuation.